Catégories
Social

Le nombre de SDF a doublé depuis l’arrivée de Macron à la tête de l’État

300.000 sans domicile fixe survivent actuellement en France. C’est la Fondation Abbé Pierre qui tire la sonnette d’alarme, par la voix de son délégué général Christophe Robert : “Ça signifie deux fois plus qu’en 2012 et trois fois plus qu’en 2001. C’est effrayant !

Pour ce qui est des chiffres officiels, c’est peu dire que l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) ne se presse pas. Sa dernière enquête remonte en effet à 2012, soit il y a huit ans, et elle recensait alors 141.500 SDF en France.

C’est sur la base d’un travail minutieux fondé sur les mêmes méthodes statistiques et les mêmes catégories que celles répertoriées par l’INSEE que la Fondation Abbé Pierre a établi ce chiffre : 185.000 personnes vivant en centres d’hébergement, 100.000 dans des lieux d’accueil pour demandeurs d’asile, 16.000 dans les bidonvilles. Sans compter les sans-abri vivant à la rue, au nombre de 3.600 à Paris, 1.600 à Montpellier, 1.000 à Rennes selon les municipalités concernées elles-mêmes.

En cet automne 2020, le nombre de SDF a donc plus que doublé depuis 2012, soit l’arrivée de Emmanuel Macron à l’Élysée… en tant que conseiller économique du Président et secrétaire général adjoint.

Si l’on peut – à la limite – disculper celui qui fut ministre de l’Économie de ce qu’il s’est passé sous le quinquennat Hollande, Macron est par contre comptable d’une promesse formulée le 27 juillet 2017 : “La première bataille, c’est de loger tout le monde dignement. Je ne veux plus, d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois, ou perdus. C’est une question de dignité, c’est une question d’humanité et d’efficacité.” Une promesse non-tenue, comme l’a relevé Europe 1 fin décembre 2017.

Vidéo d’Europe 1 datant du 29 décembre 2017 : “La promesse non-tenue d’Emmanuel Macron envers les sans-abri”.

Non seulement il reste des femmes et des hommes dans les rues, et leur nombre a lourdement augmenté, mais la France est très loin “de loger tout le monde dignement“, les centres d’hébergement d’urgence fonctionnant de plus en plus à flux tendus et ne pouvant accueillir correctement les SDF en période de disette des associations d’aides à la grande précarité, disette orchestrée par l’État et Emmanuel Macron lui-même.

Christophe Robert alerte : “Avec la crise économique [liée à l’épidémie] et le chômage de masse, beaucoup de gens risquent de ne plus pouvoir payer leur logement. Et les expulsions vont reprendre à partir du 1er avril prochain [la trêve hivernale passée]. Nous devons anticiper cette bombe à retardement.”

Selon les associations de solidarité, dix millions de personnes vivent actuellement sous le seuil de pauvreté monétaire en France, situé à 1.063 euros par mois, et cinq millions d’entre elles vivent avec moins de 537 euros, selon un rapport rendu public jeudi 12 novembre par le Secours catholique.

Le développement sans précédent de la pauvreté et le glissement vers la misère de millions de Français doit impérativement “servir d’électrochoc pour le délégué général de la Fondation Abbé Pierre.

Benoit Delrue, le 16 novembre 2020

Partagez et suivez nous sur les réseaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réponse sur « Le nombre de SDF a doublé depuis l’arrivée de Macron à la tête de l’État »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *